Les falaises d’Etretat

En ai-je rêvé d’aller survoler les falaises d’Etretat ! Et Louis aussi, car en ce temps-là je le réquisitionnais souvent quand la navigation était un peu longue. Hélas, à cette époque les TAF étaient d’une précision approximative et, à notre première tentative, en avril 2002, nous fûmes contraints de faire demi-tour au pont de Tancarville à cause des entrées maritimes survenues brusquement sur le littoral au nord de la Seine.

Pont de Tancarville

 

On voit bien, sur la photo, que la luminosité commence à devenir grise et le contrôleur de Deauville venait de nous dissuader d’insister de sorte que nous avons fait demi-tour.

Cathédrale de Sées

 

 

 

 

Après le survol de la belle cathédrale gothique de Sées nous avons décidé d’appeler Alençon pour demander s’ils avaient du pétrole et c’est l’homologue local de Gilbert Faupin qui nous a répondu, abandonnant quelques instants ses élèves du BIA pour remplir la fonction de pompiste – et notre réservoir.

 

 

En septembre, nous récidivâmes avec succès. Escale technique à Rouen pour avitailler puis descente de la Seine jusqu’à l’estuaire. Pont de Brotonne, pont de Tancarville, pont de Normandie son tout récent concurrent puis survol du Havre et d’Antifer. Etretat est bientôt en vue et Deauville nous indique alors qu’il n’assure plus notre sécurité.

Pont de Brotonne

En effet, il y a du monde dans le secteur car, cette fois-ci, le soleil brille et on peut contempler la ville et les falaises avec, sur celle qui est au nord, le monument à Nungesser et Coli, visible sur nos photos, derrière la chapelle, avec sa forme de flèche dirigée vers le nouveau monde…

C’est là, en effet, qu’ils ont été vus pour la dernière fois lors de leur tentative de traversée de l’Atlantique.

 

Photos :

Etretat

Etretat

 

© Jean-Louis Maisonnet

 


Partagez et suivez-nous sur les réseaux sociaux :